Le goût de l'archive par Arlette Farge

Le goût de l'archive

Titre de livre: Le goût de l'archive

Éditeur: Seuil

ISBN: 2020309092

Auteur: Arlette Farge


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Le goût de l'archive.pdf - 22,596 KB/Sec

Mirror [#1]: Le goût de l'archive.pdf - 22,596 KB/Sec

Mirror [#2]: Le goût de l'archive.pdf - 48,574 KB/Sec

Arlette Farge avec Le goût de l'archive

Dans ce petit livre, considéré comme un classique par les historiens, Arlette Farge nous raconte sa passion des archives, et nous décrit à merveille, non sans humour et ironie, l'ambiance si particulière des bibliothèques et des salles d'archives, qui sont le lot quotidien des historiens. De sa plume sensible et poétique, l'historienne parvient à nous faire partager l'émotion suscitée par ses rencontres inédites avec des personnages du passé. De son immersion dans les archives de police émergent des hommes et des femmes sortant de trois nuits successives, celles du temps, de l'oubli et de la marginalité. En croisant l'institution judiciaire, des bribes de paroles venant d'existences inconnues et accidentées parviennent à émerger de tous ces morts qui peuplent notre passé. Ce petit miracle du souvenir est au cœur du travail d'Arlette Farge, de sa réflexion sur l'écriture de l'histoire et a le mérite de faire place à l'émotion dans la démarche distanciée du savant à l'égard de l'archive. --Hervé Mazurel

Livres connexes

Dans ce petit livre, considéré comme un classique par les historiens, Arlette Farge nous raconte sa passion des archives, et nous décrit à merveille, non sans humour et ironie, l'ambiance si particulière des bibliothèques et des salles d'archives, qui sont le lot quotidien des historiens. De sa plume sensible et poétique, l'historienne parvient à nous faire partager l'émotion suscitée par ses rencontres inédites avec des personnages du passé. De son immersion dans les archives de police émergent des hommes et des femmes sortant de trois nuits successives, celles du temps, de l'oubli et de la marginalité. En croisant l'institution judiciaire, des bribes de paroles venant d'existences inconnues et accidentées parviennent à émerger de tous ces morts qui peuplent notre passé. Ce petit miracle du souvenir est au cœur du travail d'Arlette Farge, de sa réflexion sur l'écriture de l'histoire et a le mérite de faire place à l'émotion dans la démarche distanciée du savant à l'égard de l'archive. --Hervé MazurelDans ce petit livre, considéré comme un classique par les historiens, Arlette Farge nous raconte sa passion des archives, et nous décrit à merveille, non sans humour et ironie, l'ambiance si particulière des bibliothèques et des salles d'archives, qui sont le lot quotidien des historiens. De sa plume sensible et poétique, l'historienne parvient à nous faire partager l'émotion suscitée par ses rencontres inédites avec des personnages du passé. De son immersion dans les archives de police émergent des hommes et des femmes sortant de trois nuits successives, celles du temps, de l'oubli et de la marginalité. En croisant l'institution judiciaire, des bribes de paroles venant d'existences inconnues et accidentées parviennent à émerger de tous ces morts qui peuplent notre passé. Ce petit miracle du souvenir est au cœur du travail d'Arlette Farge, de sa réflexion sur l'écriture de l'histoire et a le mérite de faire place à l'émotion dans la démarche distanciée du savant à l'égard de l'archive. --Hervé Mazurel